mercredi 8 juin 2011

Pour un retour aux affiches minimalistes

Même si je suis photographe, j'aimerais qu'au cinéma on revienne aux vieilles affiches illustrées, celles qui étaient fines et suggestives, qui communiquaient de manière subtiles. Aujourd'hui, toutes les affiches sont construites sur les mêmes schémas...

Les affiches ci-dessous pour le film Black Swan sont tout simplement magnifiques. Inspirées du mouvement moderne apparu dans les années 20, on est ici dans un pur style minimaliste. En observant ces affiches très graphiques, on retrouve instantanément l'influence du style international née avec le Bauhaus, école allemande d'architecture et des arts appliqués, avec cette esthétique épurée, cette élégance et cette simplicité efficace.

Emprunte de ce fameux rouge et noir, cette série mélange le style minimaliste du Bauhaus évoqué plus haut avec le Constructivisme russe, style des affiches de la propagande soviétique. Avec ces multiples interprétations spatiales, on retrouve dans la première affiche, tout comme avec le Vase de Rubin, des figure multiples propres aux théories des formes de la Gestalt Théorie avec ce fameux phénomène de la perception visuelle : distinction figure/fond (le bec rouge du Cygne noir forme une larme de sang sur le visage blanc de la danseuse). 








Après voici une sélection d'autres affiches de film très réussie, toutes aussi minimalistes que percutantes. Certaines affiches dépassent le minimaliste pour devenir carrément abstraites (Lost, Californication, Predator...)













































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire